shadow of the colossus 1920x1080 6

 

SHADOW OF THE COLOSSUS

 

Disponible depuis le 7 février pour ceux désirant revenir sur les aventures mythiques d’une œuvre vidéo ludique dépassant le statut de simple jeu vidéo, Shadow of the Colossus revient vous en mettre plein la vue avec un remaniement aux petits oignons sur la Playstation 4. Initialement sortie en tant que portage HD sur PS3, ici nous avons droit à un remake complet lui dotant d’une matière graphique plus poussée et plus en accord avec les textures qui reprennent vie en fournissant une meilleure physique de l’environnement, du bestiaire et des personnages.


SOTC est toutefois là pour vous rappeler une chose : vous n’êtes qu’un homme face à ces créatures colossales qui rôde dans ces plaines désolées, désertées de toute vie et de toute émotion. Seule les ombres et la mort hante les lieux… Les plans de caméras vous plonge constamment dans une atmosphère sombre et détente de ses couleurs, les temples et anciens vestiges sont en ruines, les rares plaines encore dotées de leurs herbes jaunissent et dépérissent avec le temps… Mais pas que ! Les plans choisi comme dit ci-dessus vous positionnent dans un champ en profondeur pour mettre en valeur le décor sur lequel vous vous trouvez ainsi que la créature à combattre pour témoigner de votre petitesse face à eux, sans rappeler que votre sacrifice sera grand…


16 colosses, ni plus, ni moins. C’est ce nombre qu’il vous faudra venir à bout au fur et à mesure de votre progression pour atteindre votre objectif : ôter la malédiction sur la jeune fille et la ressusciter d’entre les morts. Tuer les colosses peut paraitre de prime à bord difficile, et bien ça l’est. Le bestiaire étant varié, vous aurez affaire à de multitude de formes différentes : Bipèdes, quadrupèdes, arachnides, oiseaux, milles pates et sous-marins… Chacun des colosses devra être analysé scrupuleusement à l’aide de votre épée qui dégage une source de lumière trahissant le point faible de la créature, il ne vous restera plus qu’à exploiter l’environnement de combat pour le grimper et attaquer ses points faibles (qui se trouvent sur 2 voire 3 zones de son corps). Son arc à flèche ne sert en générale qu’à attirer leur attention et dans certain cas les immobiliser pour tirer parti d’un moment de latence afin d’assener un coup directe. Le héros possède une jauge d’endurance qui croît au fur et à mesure que vous tomberez des colosses, vous permettant d’être plus endurant durant les phases de « grip » où le colosse se débat pour vous faire tomber.

SOTC a reçu énormément de prix dans le passé lors de sa sortie sur PS2, caractérisé par son originalité et son ingénieuse façon de transporter le joueur à travers la mélodie, le bruit de l’environnement ainsi que la beauté des textures (de l’époque bien évidemment). Rarement un jeu nous avait proposé un tel univers où nous n’étions qu’un petit « insecte » face à ce monde vaste et désertée de toute vie. SOTC nous a démontré que par la simplicité, l’absence même de dialogue dans un jeu, il suffit d’une patte artistique ainsi qu’un mélange d’ingrédient faite de mélodie et un soupçon de poésie pour en faire un jeu qui, encore aujourd’hui restera dans nos mémoires…

Quelques clichés :

 

3310925 feature shadowofthecolossusimpressionssiteShadowoftheColossusShadow of the Colossus Fumito Ueda Sony Sony PS4 Playstation 4Shadow of the Colossus for PS4 818543Shadow of the Colossus PS4 remake review 3 555x328Shadow of the Colossus PS4 Screen 8 1024x576

Write comment (0 Comments)

kratos 1440x900 god of war ps4 2017 games 4k 1282

GOD OF WAR

 

On y est ! Enfin ! Une date de sortie officielle et annoncée par le studio en charge du développement de God Of War 4.

 

C’est sans plus attendre que le studio de Sony Santa Monica nous annonce que la date de leur perle sortira le 20 avril 2018. Il est n’est pas inutile de rappeler que ce 4e et nouvel opus offrira un arc narratif différent de celui que nous connaissions. Fini la mythologie Grecque, fini l’alliance des Dieux de l’Olympe face au champion des dieux déchus, le mythique fantôme de sparte : Kratos. Place cette fois à un univers Nordique où le froid et les steppes enneigées parsemés de Dragons et de Trolls en tout genre que notre cher barbare combattra au côté de son fils… Une hache magique au pouvoir exceptionnel remplacera les iconiques lames du chaos enroulé dans des chaines que Kratos se faisait une joie de manipuler avec dextérité pour adresser tout son amour à ses ennemis.

Dans cet opus, on ne sait encore rien sur le pourquoi de la présence de Kratos, alors que nous étions tous témoins de sa chute mortelle après s’être lui-même transpercé avec la lame de l’olympe sur la colline. Cette fin emblématique signait auparavant la fin de cette trilogie où Kratos, torturé par son acte du passé, mit fin à ses souffrances. Les développeurs ont intégré un élément qui semble perturbé les anciennes fondations qui ont fait de ce jeu l’un des beat’em les plus sanglants de tous les jeux vidéo. Celui de Kratos avec un enfant. Pourquoi ? Et bien nous le découvriront bien assez tôt mes amis croyez-moi ! L’autre point intrigant est celui du Gameplay. Cette fois le plan de combat n’est plus éloigné avec une vue d’ensemble mais rapproché au niveau de l’épaule du personnage, laissant une perspective qui met en valeur les monstres les plus imposant et coriaces.

Point d’attention concernant le gameplay, les QTE et autre finish moves, seront absent dans cet opus. Étrange décision quand on sait que les QTE étaient la marque de fabrique de la saga GOW…
Mais rassurez-vous ! Les Développeurs insistent bien que God of War 4 sera l’un des plus violents de la série !

Autre point concernant les versions boite du jeu disponible à la sortie :

  • Edition Collector : une statue de 23cm, un steelbook, une carte en tissu artwork, un thème PS4, un set d’armure Death’s Vow et une BD.
  • Edition Limitée : Le steelbook, un livre d’artwork et le set d’armure Death’s Vow.

Quelques derniers clichés tiré du dernier trailer :

1516723707 3872 capture d ecran1516723735 4019 capture d ecran1516723736 3275 capture d ecran

1516723748 9232 capture d ecran1516723742 8423 capture d ecran

 

Quoiqu’il en soit, cela fait extrêmement plaisir aux fans de GOW qui attendent j’imagine avec impatience la sortie du jeu et de pouvoir goûter à cette énième exclusivité qui fait honneur à Sony.

 

Write comment (0 Comments)

death stranding kojima productions 2017 109966 1920x1080

DEATH STRANDING

 

« "D'abord il y a eu une explosion, un bang qui a donné naissance à la vie telle que nous la connaissons. Et puis, il y a eu l'explosion d'après..." »

Norman Reedus.

 

C’est sur cette phrase énigmatique que commence le troisième trailer de Death Stranding. Une mise en scène colossale paramétrer au millimètre près pour son côté artistique plongeant d amblé le spectateur dans une ambiance à la fois futuriste et uchronique. La vidéo où le héros (ici présent qui est interprété par Norman Reedus) se réveil après une explosion dans une combinaison futuriste au côté de ses camarades dont un grièvement blessé sous un décombre. Des créatures rôdes à la recherche de proie facile, mais sont invisible à l’œil nue. Pour ça l’équipe de Norman à recours à l’utilisation d’une antenne qui capte leur mouvement en faisant des oscillations. Lorsque elles s’approchent, pas un mot, pas un bruit ni même une respiration. Hélas il faut bien un peu d’action et Kojima est là pour nous servir !

Sans titreD2

Les hypothèses n’ont pas tardé à fuser, tellement que personnellement je n’ai pas eu le temps de toutes les lire. Comme il est fait mention plus haut, le thème de cette vidéo parle de plusieurs explosions, tout le long de la vidéo des séquences qui n’ont ni queues ni têtes défilent à l’écran, étant moi-même fan de la Kojima production et de ses œuvres, je dirai que notre petit Kojima nous troll encore une fois en nous balançant masse d’information qu’on aura pas fini de traiter d’ici là, et puis comme d’habitude nous amener vers un chemin tortueux pour nous éloigner du sujet initial. Comme je disais les explosions peuvent faire référence à plusieurs dimensions parallèles interconnectés dont les petits fœtus présent dans la vidéo sont la clé, ainsi que les créatures invisibles et la seconde explosion mentionné par Norman. Dans le second trailer nous voyions ce qui se semblait être un antagoniste contrôler des unités de soldats sur un champ de bataille. On retrouve également le même genre dans  le dernier trailer qui fit le même geste de silence avec ses mains.

D4D5

Tout ceci reste encore assez flou, comme à chaque fois il faudra s’armer de patience et d’optimisme. Les tendances perfectionnistes de Hidéo Kojima nous ont prouvé maintes fois par le passé que nous, joueurs passionnés allons être récompense à la hauteur de nos attentes. En tout cas le moteur graphique utilisé ici, en l’occurrence Decima à fait ses preuves,j’en suis personnellement satisfait (cf.Horizon Zero Dawn).

Il ne reste plus qu’a voir ce que ce beau bijou donnera en terme de Gameplay. En attendant, je vous laisse savourer cette perle pour les retardataires.

 

http://www.jeuxvideo.com/videos/761896/death-stranding-un-nouveau-trailer-enigmatique-games-awards-2017.htm


 

 

Write comment (0 Comments)

 

 

okami hd remaster capcom ps4 xbox one pc 2017

 

OKAMI

 

"Si Okami est bel et bien un jeu vidéo, il est avant toute chose une déclaration d'amour de passionnés à passionnés, une ode au raffinement pictural, un pamphlet artistique et un majestueux brûlot à l'encontre de ceux et celles qui n'ont pas encore compris que certains jeux vidéo méritant le qualificatif d'oeuvre d'art ont autant leur place dans un musée qu'un Picasso ou un Monet."

"Jeuxvideo.com"

 

En attendant le tant attendu (tu as vue ce jeux de mot?) Shadow of the colossus, nous voici replongé dans un monde aussi poétique que onirique : Okami. Et oui, certains gronderont un portage excessif car déjà présent sur la PS3, mais de grâce…

Okami nous plonge dans un univers magique teinté de couleur aux pinceaux, le soucis du détail y est très présent ainsi que l’incarnation d’une déesse du soleil sous forme d’un loup : Amateratsu. Le monde d’Okami est en proie à un chaos, un mal ronge les terres d’une souillure ténébreuses. Un puissant monstre a été ressuscité des abysses : Orochi, le dragon des ténèbres. Vous êtes là pour y mettre fin en purifiant la terre de ce mal et apporté paix et sérénité.

Le point principale du jeux réside dans la technique du « pinceau », en effet cet aptitude vous permettra de dessiner en temps réel votre chemin ou vos attaques contre vos ennemis. Les techniques sont aux nombres de 15. Vous débloquerez 3 armes tout au long du jeu. L’univers est un open-world à l’instar d’un Dragon Quest ou d’un Zelda. Les graphismes de Okami sont en Cell-Shading , mais avec un rendu de type « estampe japonaise » qu’on peut retrouver chez les artisans peintre japonais réputés, avec une touche d’encre qui vient renforcer le tout.

Hélas… La sortie de Okami datant de 2004, ne fût pas un grand succès dans le pays de ses fondateur : Le Japon. A contrario de l’occident qui lui fût ravit d’accueillir ce bébé en son sein, espérant même une suite mais sans nouvelle… Ce n’était à mon avis pas difficile de lui réattribué encore une fois une bonne note. C’est une excellente nouvelle pour ceux qui n’ont pas eu l’occasion de le tester (ou de le finir comme moi).

Quelques clichés du jeux :

1505231492 5641 cardOkaokami hd 3okami hd gameplayokami hd artwork 5874f9d88d2f8

 

Je n’ai qu’un mot à vous dire dans ce cas :ENJOY

 

Source : http://www.jeuxvideo.com/articles/0001/00017698-okami-hd-test.htm

Write comment (0 Comments)

Résultat de recherche d'images pour

 

Hola mes wavers, aujourd'hui ce n'est pas sur Geeks World et l'eSport mais sur BattleFront II qui vient tout juste de sortir à ce jour.

Alors ayant jouer à la béta et attendant ce jeu depuis un long moment, voici ce qu'il faut retenir de ce jeu messi de la license Satr Wars.

Premier point à retenir le jeu est d'une beauté incroyable que ce soit dans la campagne solo, le multjoueur en infanteries ou en vaisseaux spatiaux, à vraiment de l'image à faire pâlir certains films hollywoodiens. Le jeu a des décors somptueux, un effet sur les explosions plus qu'incroyable, des animations très fluides et continu même si on remarquera des petits défauts sur l'animations des héros qui malgré une superbe fluidiité a un petit effet fantôme (j'appelle ça comme cela car certains coups ne sont pas vraiment sur la cible et on à cette sensation de traversé l'ennemi comme un fantôme). On en prend plein la vue et on apprécie vraiment tous les effets qui fait briller nos rétines quand une explosion ou des tirs croisés se produit devant nos yeux. Le moindre effet des éléments extérieur, tel que la pluie ou la neige apporte une qualité d'image plus fascinante on pourrait joué au jeu juste pour sa qualité graphique ma pour ma part impressionner.

Image associée  Résultat de recherche d'images pour  Image associée


Deuxième point à retenir, le contenu du jeu, qui est un peu pauvre il faut l'avouer. Il n'y a que  quelques skins et accesoires d'équipements qui va alors changer la façon de jouer en plus des héros. Pour vous compliqué un peu la tâche la mode du moment est présente les loot box. Alors les avis par rapport aux loot box sont partagé. Moi pour ma part, je trouve ça plutôt bien car pas tout le monde pourra looter la même chose et donc on va pas pouvoir ce distinguées même si cela sera bref d'avoir obtenu tels ou tels trucs en premier. Looter augmente aussi le challenge car pour obtenir ce qu'il vous faut absolument pour jouer votre personnage dont la façon que vous voulez le jouer cela demandera de la patience ou de l'argent ce qui est pour ma part un bon compromis. Après une seul chose me fait juste un peu regretter ce système c'est que du contenu sera long à arrivé et pour maintenir un jeu dans se mode économique, il faut de l'investissement des équipes de développement dans le temps, qui est un gros point faible d'Electronic Arts. Plutôt que de maintenir un super jeu sur la durée, il sera sûrement remplacer par un BattleFront III et donc le contenu sera beaucoup trop faible pour un engagement de la communauté. On peut le remarquer sur des jeux, tels que la license Destiny, qui a aujourd'hui 2 tome et 4 extansions, qui maintiens une communauté convenable seulement dans les premiers instants des nouveaux contenus. Donc l'avenir nous dira si la suite va permettre au jeu de maintenir une communauté suffisament forte pour marquer les esprits.

Résultat de recherche d'images pour   Résultat de recherche d'images pour  

Et enfin dernier point le gameplay, que je trouve très prenant. BattleFront II est le parfait mélange entre Fortnite et Call of Duty pour ma part. On a tendance à priviligé la vue à la troisième personne pour les combat au corps à corps et les couloirs et plus la première personne lors des environnements paysages. Cela nous donne donc un gameplay qui nous fait vraiment varié selon la situation et la classe que l'on joue. La prise en main est instinctive et les menus sont très claires et épuré. Cela permet au novice qui n'a jamais jouer de pouvoir qaudn même tuer et prendre du plaisir alors que l'expert lui va pouvoir faire un carnage et porter son équipe vers la victoire. On notera différent mode jeu pour faire varié les parties que se soit aériens ou infanteries ou mêmes les deux il y en a pour tous les goûts. Les classes permmetent un équilibre dans les parties à l'image d'un BattleField avec une prise en main très facile d'accès.

Voilà mes wavers vous savez où je serait pour mon mois de Novembre et de Décembre en attendant Star Wars VIII à très binetôt pour de nouveau dossier hors sujet en attendant la repirse de la saison 8 sur League of Legends pour la suite de Geeks World et l'eSport.

Write comment (0 Comments)