the evil within 2

 

THE EVIL WITHIN 2

« Cet article ne contient aucun spoil sur l’intrigue, seulement nos impressions ainsi que quelques commentaires , bonne lecture ».

12 octobre 2017, il est 17h30, mon téléphone vibre, je reçois un message d’alerte de mon magasin favori m’avertissant que le jeu est disponible à l’achat. J’accours en vitesse à 30min de la fermeture pour quérir mon précieux et rentrer en vitesse  pour installer ce temps attendu The Evil Within 2.

12 octobre ? Mais What the fuck ! Le jeu sortait le 13 ! Et oui petit ! Bienvenue chez les privilégié ! Bon… Fini de plaisanter… Place au sérieux maintenant…

The Evil Within 2 est un jeu survival horror où vous poursuivez les aventures morbides et oppressantes de Sebastian Castellanos, un inspecteur de la ville de Krimson City qui enquêtait sur une mystérieuse tuerie dans un hôpital psychiatrique du nom de Beacon. Durant toute l’aventure le héros est éprouvé par la traque sans relâche des monstres qui rôdent, torturé psychologiquement via des hallucinations à répétitions par l’antagoniste qui cherche à ruiner son psychisme, jusqu’à ce qu’il atteigne le noyau du « STEM », une machine qui tire son inspiration du film de Matrix et qui vous projette dans un monde virtuelle contrôlé par un système centrale qui ressemble à un énorme cerveau (du moins dans le premier opus).

3 ans plus tard…  Sebastian Castellanos, noyant son chagrin dans chaque bouteille d’alcool qu’il peut croiser dans sa misérable vie, fait les retrouvailles de son ancienne équipière Juli Kidman qui tente de lui proposer un marché que Castellanos n’aura pas le choix d’accepter : Retourner dans le STEM et retrouver sa fille auparavant « morte » dans un incendie, selon les souvenirs de notre inspecteur… Le retour se fera en douceur via une lente et longue plongée… Mais ce qui l’attend en bas dépassera l’entendement…

TEW2 Kidman 730x411The stem encephalon

                                                                                                      "Le retour de Juli Kidman et le STEM toujours au centre de l'intrigue..."

 

Parlons maintenant du Gameplay et les aspects techniques du jeu. The Evil Whithin 2 nous a clairement exprimé sa remise en question de ses erreurs du passé, à savoir la suppression des bandes noires (quel idée quand même …!), une meilleure fluidité qui n’était pas le cas dans le précédent opus, ce qui gâche inévitablement le plaisir de jouer. Et enfin une IA un peu plus convaincante, même si elle reste encore assez critiquable… Concernant le bestiaire, les hantés constitues toujours la base avec leur lot de technique farfelu de vous attaquer en se jetant sur vous ou vous frappant avec une hache. Le gameplay vous encourage à user de la furtivité dans ces moments là. Quelques nouveautés également apparaissent pour pimenter le tout, des spectres, des cracheuses de biles qui hurlent de douleur et bien d’autres choses encore( que je n’ai pas tout à fait découvert!). Le système de gestion des armes et des améliorations Aptitude/Armes est le même que le précédent opus, avec notamment le système de casier et le gel vert.

the evilwithin 2evil within 2 gameplaymonster

"Un bestiaire retravaillé"

 

 L’antagoniste choisit pour cet opus est original je trouve, un psychopathe qui tue ses victimes et immortalise leur mort en photo. Nombreuses de ses galeries morbides sont présentes dans le jeu, où vous pouvez même admirer en directe ses assassinats sur des victimes essayant par moment de le fuir ou le supplier… Les créatures errantes dans la ville d’Union (ville mentionné dans le STEM) seraient issu de son esprit…

the evil within 2 deadly photographer trailer 00w the evil within 2 20171011212813

"L'antagoniste immortalise ses oeuvres à l'aide d'une gachette qui active l'appareil photo lorsqu'il tue sa victime.

Shinji Mikami, le producteur à l’origine de cette saga a toujours aimé nous éprouvés à travers les obstacles qu’il dresse notre chemin. La quantité phénoménale de monstre ainsi que les pièges et surtout la diversité des boss. Il réussit encore une fois à nous transporter vers un monde survival-horror où avoir une arme chargée à fond pourra nous sortir des impasses les plus improbables...